recette Chou kimchi

Chou kimchi

  • Difficulté Facile
  • Pour 4 personnes
  • Préparation 40 min
  • Thème ACCOMPAGNEMENT
  • Saison Automne

Ingrédients

Pour 4 personnes

  • 750 g de chou chinois pe-tsaï
  • 100 g de radis blanc
  • 100 g carotte
  • 1 oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 1 noix de gingembre
  • 2 jeunes oignons
  • 25 g de farine de riz
  • 250 ml d’eau
  • 9 g de sel marin sans additif
  • 3 c. à s. sauce de Nuoc mam
  • 3 c. à s. de gochugaru (poudre de piment coréen)
  • 2 bocaux à ressort et joint caoutchouc de 500 g

Préparation

  • Coupez le chou en deux dans la hauteur puis chaque moitié encore en deux. Ôtez la base puis découpez en tronçons de 3-4 cm. Réservez dans un saladier.
  • Epluchez et coupez le radis et la carotte en julienne et ajoutez-les au chou. Terminez par le sel et mélangez l’ensemble pendant 2 minutes puis laissez reposer pendant 15 minutes (pour permettre à l’eau de sortir des légumes). Dans un poêlon, diluez la farine de riz dans l’eau et portez à ébullition en remuant sans arrêt. Quand la bouillie de riz a une consistance onctueuse, retirez du feu, ajoutez le piment, mélangez et laissez refroidir.
  • Pelez, coupez et hachez très finement l’ail, le gingembre et l’oignon. Hachez finement le blanc des jeunes oignons et le vert plus grossièrement. Ajoutez l’ail, l’oignon, le gingembre, les jeunes oignons et la sauce Nuoc mam au saladier de légumes. Mélangez bien à la main.
  • Ajoutez ensuite le mélange farine de riz + piment refroidi à température ambiante (important!). Mélangez à nouveau (avec des gants pour éviter le contact avec le piment).
  • Remplissez les 2 bocaux par couche en tassant bien le kimchi dans le bocal à chaque couche ajoutée afin de chasser les bulles d’air coincées au milieu des légumes, la fermentation se faisant sans air. Terminez chaque bocal à 1 cm du bord.
  • Nettoyez le bord à l’aide d’un essuie propre. Fermez les bocaux et mettez-les chacun sur une coupelle ou sur un plateau pour recueillir les débordements (le kimchi a tendance à s’exprimer, il émet des chuintements et pas mal de jus peut sortir du bocal : c’est normal, c’est que la fermentation a bien démarré).
  • Laissez fermenter pendant 1 à 3 jours à température ambiante (autour de 20°c). En été, s’il fait chaud, 1 jour suffira. Mettez ensuite le kimchi au frais (cave bien fraîche ou réfrigérateur) pour une fermentation plus lente et régulière qui permet aux arômes de se développer. Vous pouvez consommer dès que le kimchi est rafraîchi par le passage en cave ou au réfrigérateur ou attendre encore quelques jours de fermentation au frais (3 à 7 jours).
  • Les légumes fermentés réalisés dans les règles de l’art peuvent se conserver longtemps (1 an ou plus). Le kimchi ne fait pas exception à la règle, et en termes sanitaires vous pouvez manger le kimchi de nombreux mois après l’avoir réalisé. Mais il va continuer à évoluer et personnellement je préfère le manger rapidement (dans les 2-3 semaines au maximum après le début de la fermentation), mais comme toujours en fermentation, c’est une histoire de goût personnel.

Bon appétit !

CARBONNADES DE BOEUF

La carbonnade

Le produit de la semaine

Les carbonnades de bœuf sont des morceaux de viande qui s'expriment en cuisson longue, comme le paleron, les basses côtes ou le flanchet. Fondantes à souhait, elles se mijotent dans une sauce à base de bière, de vin ou de bouillon.

Toujours pas client €uromatch ?

Inscrivez-vous vite : c’est gratuit et vous commencez à accumuler des €uroMatch tout de suite. À vous les avantages !

Je découvre