Le vin du mois

Ils sont originaires de France, d’Europe ou du monde et, pourquoi pas, de Belgique. Rouges, blancs, rosés, pétillants, nos vins du mois ont en commun notamment le charme que vous aurez à les découvrir et à les apprécier. Et aussi un rapport qualité/prix remarquable.

Une histoire de coups de cœur…

En matière de vin, la vie réserve parfois de belles surprises. Comme celles que l’on peut faire auprès de producteurs passionnés, amoureux de leur terroir, qui accompagnent leurs vignes et leurs vins vers une amélioration constante de la qualité. Chaque mois, nous vous présentons ici le coup de cœur de l’un de nos acheteurs. Des vins authentiques, de petites perles joyeusement accessibles, pas nécessairement jeunes ou à consommer tout de suite… Plutôt des découvertes à déguster pour le plaisir, à partager entre amis, lors d’un repas ou d’un simple moment de convivialité.

Le vin du mois de septembre

Charles Henri Gayet Apremont Savoie 2020

En Savoie, le domaine viticole familial de 30 hectares au cœur d’une exploitation historique, au milieu des vignes surplombée par le Mont Granier, petite célébrité locale. Les sols à dominante calcaire confère ainsi une minéralité franche et fine à l’ensemble de la gamme. Bel ensoleillement estival.

Sa robe est jaune pâle avec des reflets cristallins.
Au nez
, il est explosif sur le jasmin et l’agrume.
En bouche
, c’est la fraîcheur et la minéralité caractéristique de la Savoie qui s’affiche, avec une attention particulière apportée à l’expression du fruit qui lui confère des notes passion, pamplemousse.

Parfait à l’apéritif, avec des fruits de mer, un plateau de fromage ou des spécialités savoyardes (fondue, raclette, tartiflette, tomme chaude), des huîtres ou des moules crues mais aussi en accompagnement d’un barbecue de gambas, de saumon, de maquereau…

Mis en bouteille au Domaine - A servir entre 6 à 8°C - Garde: 2 à 3 ans - 75 cl

Adobe Stock_71278256.min

Comment reconnaître un bon vin à la dégustation ?

Tout commence avec les yeux. La robe du vin est-elle intense et brillante ? Votre vin a de grandes chances d’être de qualité. Dans le cas d’un rouge, si sa couleur tire vers le rouge orangé, vous avez affaire à un vin plus ancien. Un vin jeune présentera, lui, plutôt une teinte violine. Dans le cas d’un blanc, les vins plus anciens auront une couleur tendant vers le jaune or.

Dans un second temps, un vin se déguste avec le nez. Épicés, floraux, fruités… les arômes sont multiples et se dégagent de manière optimale après avoir remué votre verre. Petit avertissement : humez votre vin une première fois avant de le remuer. Si vous ne distinguez aucun arôme, votre vin peut être ‘fermé’ et a besoin de s’aérer un brin.

Place au goût ! Un bon vin rouge ne doit être ni trop alcoolisé, ni trop sucré, c’est ce qui lui permet de posséder une certaine fraîcheur. Vous ne détectez pas en bouche d’excès de sucre ou d’acidité ? Votre vin est bon à boire. Un autre indice est la longueur en bouche. Plus les arômes y persistent, plus la qualité est au rendez-vous. Côté vins blancs, il en existe de différents styles identifiables à la quantité de sucres contenus : sec, demi-sec, doux, moelleux, liquoreux. Recherchez toujours l’équilibre sucre-acidité : aucun des deux ne doit l’emporter sur l’autre.

Toujours pas client €uromatch ?

Inscrivez-vous vite : c’est gratuit et vous commencez à accumuler des €uroMatch tout de suite. À vous les avantages !

Je découvre